Les rites islamiques

> La toilette rituelle
La toilette rituelle est extrêmement importante. Elle est exécutée par des membres de la communauté religieuse, des croyants pratiquants, ou par des membres de la famille. Par des hommes pour un homme, par des femmes pour une femme, mais un époux peut laver le corps de sa femme et inversement. Le corps est placé la tête vers La Mecque.

> Le rituel
Il n'y a pas de cérémonie religieuse à la mosquée lors des funérailles. La mosquée est faite pour les vivants, il n'est toutefois pas impossible de s'y arrêter si elle se trouve sur le chemin du cimetière.
La cérémonie a généralement lieu au cimetière avant l'inhumation en présence d'un imam, les prières sont alors récitées debout sans ôter les chaussures. Le rituel pratiqué comporte essentiellement des prières (sourates du Coran) qui sont récitées tout au long de la cérémonie, depuis le domicile jusqu'au cimetière.


> La mise en bière
Les personnes chargées de la toilette funéraire font la mise en bière. La famille et les amis ferment et portent le cercueil. Les soins de conservation sont interdits. En cas de transport vers un pays musulman, ils sont alors réduits au strict minimum, afin de satisfaire aux obligations légales. De même, la crémation est interdite par les musulmans, en raison du souci de conservation de l'intégralité du corps. Cette interdiction est totale et il n'y a aucune dérogation.

> L'inhumation
L'inhumation doit avoir lieu dans les heures qui suivent le décès, mais pour respecter la législation française le délai de 24 heures doit être respecté.
La sépulture doit être simple et orientée de façon à ce que le visage du défunt, tourné sur le côté droit, soit face à La Mecque.
En France, l'inhumation sans cercueil n'est pas autorisée, mais dans certains pays européens, il est possible d'inhumer les musulmans sans cercueil dans des cimetières qui leur sont réservés.

Informations légales        Conditions Générales de Vente        Paiement en ligne